Coaching

10 conseils pratiques pour savoir comment sortir d’une relation avec un pervers naricissique

homme a double visage
Crédits photo: Flickr – Antoine Pra

Nombreuses sont les personnes (hommes ou femmes) qui sont en relation avec un ou une pervers(e) narcissique. Souvent utilisé à outrance à l’heure actuelle et quelque peu galvaudé, ils représentent toutefois 3% de la population mondiale. Cet article n’a pas pour but de vous aider à identifier si votre conjoint(e) possède tous les signes pathologiques (si vous cherchez à connaître les signes qui doivent vous alerter, je vous invite à lire le très bon article paru dans Elle à ce sujet). En effet, si vous lisez ce billet de blog, c’est que vous avez déjà conscientisé la situation dans laquelle vous vous trouvez, et que vous cherchez des conseils pour savoir comment rompre avec votre pervers narcissique. Une tâche plus complexe qu’il n’y paraît, et pour laquelle les 10 conseils qui vont suivre vous seront précieux.

1 Oubliez toute illusion de changement

Dans les accompagnements que j’ai pu menés auprès de personnes dans ces situations, la plus grande problématique rencontrée à la base est la croyance et l’illusion d’un changement possible du comportement de leur pervers. Il faut bien prendre conscience que la perversion narcissique n’est pas un léger trouble de l’humeur que l’on peut améliorer, mais bel et bien une pathologie psychique, grave et incurable. Il est donc illusoire de penser que vous trouverez un jour le bonheur avec votre partenaire actuel. En outre:

  • Le pervers narcissique ne se remet jamais en question
  • Toute approche d’une thérapie de couple est vaine car il va se victimiser en vous faisant porter le chapeau auprès du thérapeute
  • Il fonctionne avec des cycles comportementaux précis qu’il convient d’identifier ou le mieux fait partie de stratégie (nous en parlerons plus bas dans l’article).

Sans avoir pleinement conscientisé(e) cette phase de désillusion quant aux possibilités quant à la relation que vous avez (et seulement cette phase acquise et intégrée psychiquement), il va vous falloir maintenant vous désengager progressivement de cette relation, grâce aux conseils suivant.

2 Évitez de montrer vos émotions négatives

En tant que victime d’un PN, votre position est plus que délicate. Si vous montrez que vous allez bien, son désir de destruction psychique vis à vis de vous sera alimenté, mais si vous montrez que son processus de destruction psychique fonctionne sur vous (vous montrez votre tristesse, vous pleurez), il va en tirer une jouissance.

Ainsi, même si il est indéniable que vous souffrez, le mieux ici est d’adopter un ton neutre et détaché en sa présence. La tâche est complexe si vous êtes expressif (ve), mais possible avec un peu d’entrainement. Le PN a horreur de la neutralité, car c’est très inconfortable pour qu’il puisse savoir quelle stratégie il va adopter.

Bien évidemment, il est important de préciser que cette technique n’est possible que si vous êtes déjà avancé(e) dans le fait de l’avoir démasqué, car elle demande un certain contrôle sur soi, et donc une mise à distance de sa situation. Si vous êtes en dépression, concentrez-vous d’abord sur le fait d’aller mieux, et reporter cette technique pour plus tard.

smileys emotins
Le pervers narcissique va agir en fonction des émotions qu’il décrypte sur l’autre

3 Arrêtez de vous justifier

Un autre levier sur lequel vous devez agir pour enlever du pouvoir à votre PN est la justification. Ce dernier fonctionnant principalement par la culpabilisation et la dévalorisation, il est tout à fait normal que vous ayez mis en place inconsciemment ce processus.

Si vous rentrez chez vous et que vous avez des reproches, comme par exemple « tu es encore en retard » (culpabilisation), « tu n’es bonne qu’à sortir » (dévalorisation), il attend de vous que vous vous justifiez pour pouvoir nourrir son emprise et son contrôle sur vous. L’idéal est donc de garder le silence. Je suis personnellement contre certaines recommandations qui préconisent de noter tout ce que le PN dit, puisque cela favorise la justification.

4 Employez un langage flou

Le pervers narcissique étant un maître dans l’art du langage flou, vous devez faire miroir, et employez vous-aussi un langage flou, afin de lui enlever du pouvoir et du contrôle sur vous. Quelques exemples de termes:

  • « On verra »
  • « Peut-être »
  • « Probable »
  • « éventuellement »
  • « c’est possible »
  • « carpe diem » (très puissant)

5 Employez les injonctions paradoxales

Les injonctions paradoxales sont une technique de langage dont le pervers narcissique raffole pour déstabiliser psychologiquement sa cible. Il s’agit d’un double langage contenu à la fois dans la même phrase. Là aussi, vous allez employez sa stratégie contre lui, même si il est vrai qu’elle demande un niveau de mise en œuvre plus complexe. Pour vous donner un ordre d’idée, voici quelques exemples que vous pouvez adapter en fonction de votre besoin. l’injonction paradoxale doit contenir une certitude, mais aussi l’éventualité de son contraire, à l’intérieur même de votre phrase:

  • « Je suis sûre de mettre cette robe bleu, mais la robe rouge pourrait aussi me convenir »
  • « je suis certaine de rentrer tôt, mais probablement pas avant minuit, il n’y a rien de fixer »

6 Répondez aux questions par des questions

En répondant aux questions par des questions, vous allez sans le savoir employez ce que les thérapeutes utilisent au quotidien: le contre-transfert. Vous évitez d’une part la justification, et retournez la responsabilité contre lui. Si le sujet vous intéresse, vous pouvez par exemple apprendre les bases de la PNL, et les différents de cadres de reformulation possibles. Une autre technique bonus, est de lui poser une question en le renvoyant à lui même. Par exemple:

Question (PN): « Tu n’aurais pas encore pris du poids » ?

Réponse (vous): A quoi la notion de poids te renvoi ? ou Qu’est ce que çà génère chez toi ?

7 Devenez indisponible

absence

Après avoir utiliser les techniques ci-dessus pour rompre l’emprise psychique, vous allez vous attaquer maintenant à l’emprise physique et possessive de votre PN.

Pour rappel, vous êtes une extension de lui-même, et ce dernier n’aime pas, mais possède, afin de se nourrir et d’accroître son pouvoir intérieur. Raison pour laquelle il s’emploie à mener ce qu’on appelle la « politique de la terre brulée », en vous coupant de vos amis, famille et loisirs (qu’il peut d’ailleurs utiliser contre vous).

Consacrez lui donc le moins de temps possible, commencez à vous resocialiser (loisirs, famille, amis). si l’emprise est forte, essayez de passer le moins de temps possible chez vous afin de vous libérer. Vous lui enlèverez ainsi l’emprise physique sur vous.

8 Préparez votre porte de sortie

Une fois toutes ces étapes franchies, il convient désormais de préparer votre sortir complète de cette relation toxique. La clé étant bien sûr de ne rien dire à votre PN. Voici quelques pistes:

  • Prenez rendez-vous avec un(e) assistant social(e)
  • Demandez à vos amis s’ils peuvent vous offrir un hébergement temporaire
  • Changez de numéro de mobile, bloquez le sur les réseaux sociaux
  • Garez votre voiture loin de votre nouveau domicile
  • Déposez éventuellement une main-courante en préventif

Il faut que tout soit prêt en amont le jour ou vous basculez sur votre nouvelle vie.

9 Ne retombez pas dans la phase de séduction

Voilà une erreur que beaucoup de personnes font: après la séparation, le PN se repentit, présentant ses excuses et promettant des jours meilleurs afin de vous récupérer.

Sachez que tout ceci n’est que du bluff, de la poudre aux yeux, car il retombera indéniablement dans son process destructif. Dans certains cas, il peut vous promettre le cadeau de vos rêves si vous revenez (technique de manipulation appelée réciprocité). N’en faites pas fie.

10 La phase de reconstruction

Votre système psychique et émotionnel a été mis à rude épreuve. Il est temps désormais de vous reconstruire et de penser à vous. Un accompagnement peut dans certains cas être nécessaire. Pensez dans un premier temps à faire ce qui vous fait plaisir, et à voir des personnes que vous appréciez.

Ressources complémentaires

– Article: « La Communication Non Violente ou CNV »

-Article: « Double-Contrainte (injonction paradoxale) : Ecole de Palo Alto« 

-Ebook (payant): Comment Gérer les Personnes difficiles (D Pénissard)

-Vidéo: Fréquence quantique 417hz pour soulager les souffrances inconscientes

-Podcast: Olivier Delacroix – « Les pervers narcissiques, comment les reconnaître, comment s’en libérer ? » (Témoignages)

Yvan Dupuy

Hypnothérapeute et psychopraticien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.