Comment vivre avec son hypersensibilité plus sereinement

tasses fragiles
Crédits: Pixabay

Véritable bénédiction pour certaines, cadeau empoisonné pour d’autres, l’hypersensibilité concerne environ 20% de la population. Non diagnostiquée pour certains, ou complètement subie pour d’autres, elle peut, si elle n’est bien intégrée dans le quotidien d’une personne, engendrer de nombreux troubles d’ordres psycho-somatiques et émotionnels. Nous allons voir ici comment mieux vivre son hypersensibilité grâce à des principes simples à mettre en œuvre.

Les symptômes de l’hypersensibilité

La première notion a bien intégrer est qu’il existe différents niveaux d’hypersensibilité, de la personne empathe au médium pour les niveaux les plus élevés. Vous avez surement du entendre des personnes vous dire « je suis une véritable éponge »; nul doute dans ce cas que vous avez à faire à une personnalité hypersensible. Voici des symptômes fréquents que l’on retrouve chez un hypersensible:

  • Difficulté à supporter l’agitation collective (mouvements de foule, supporters, « chahutage » lors de soirées…)
  • Sensibilité particulière concernant les personnes (ressentis, lecture sur l’expression du visage, décryptage des attitudes) et/ou des lieux (difficulté à aller dans certains lieux sans explication rationnelle par exemple)
  • Posture interne empathique (voire sympathique) dans les communications interpersonnelles
  • Impression d’être incompris par les autres, de se sentir différent, difficultés à s’intégrer facilement dans un groupe.
  • Capacités intuitives développées (voire divinatoire pour certaines personnes)
  • Impression d’absorber les émotions de l’autre lors de récits d’expériences difficile (impression d’être une éponge).
  • Difficulté à être mis en avant dans un groupe (80% des hypersensibles sont introvertis)
  • Dans certains cas une susceptibilité inadaptée et excessive (liée de manière corollaire à la sensibilité émotionnelle (et éventuellement à une fragilité narcissique)

Une liste qui est bien entendue non exhaustive, chacun des symptômes étant plus prononcés chez certaines personnes plutôt que d’autres.

Si vous vous êtres reconnus dans la majorité des caractéristiques ci-dessus, et que vous ne vous sentez pas en accord avec vous-mêmes, certains conseils simples à mettre en œuvre pourront vous aider à progressivement intégrer l’hypersensibilité dans votre vie quotidienne.

Mieux vivre son hypersensibilité

personne epanouie
  1. L’acceptation plutôt que la lutte

Si vous avez l’impression de lutter depuis longtemps contre vos pensées, vos ressentis, et plus globalement contre cette hypersensibilité, autant dire que cette posture psychique est inconfortable, et énergivore. La première étape pour mieux vivre avec votre hypersensibilité sera donc de l’accepter, sans quoi il vous sera difficile d’avancer sur le chemin de la sérénité. De manière pratique, la prochaine fois que vous serez dans le ressenti, changez votre posture interne (votre dialogue interne), en accueillant vos ressentis plutôt que laisser la place à votre critique intérieur (« on on pas encore ces ressentis, j’en ai marre », par exemple).

  1. Faîtes le ménage dans vos émotions

En tant qu’hypersensible, il y a de fortes chances que vous soyez en posture sympathique (vous souffrez avec l’autre), et que, par conséquent vous ayez absorbé des émotions qui ne sont pas à vous. Des outils de libération émotionnelle comme l’EFT vous permettront de faire place nette dans votre sphère émotionnelle (peur, honte ,humiliation, colère, tristesse) à la fois dans les émotions liées à votre vécue, mais aussi celle que vous avez « absorbées ».

  1. De la sympathie à l ’empathie

Pour vous sortir de la sensation d’être une éponge, il vous faudra là aussi faire un travail de posture interne. Vous devrez donc passer de la sympathie (souffrir avec l’autre) à l’empathie (comprendre ce que vit l’autre, mais en lui laissant ses émotions), sans quoi il vous sera difficile d’évoluer vers plus de sérénité. Il est important de souligner que ce changement de transaction interne (de soi à soi) et externe (de soi à l’autre) demande du temps, et qu’il convient d’être tolérant avec vous-mêmes. De manière pratique, si l’autre cherchez à vous attribuer ses souffrances (transfert), il convient d’effectuer un recadrage immédiat en le responsabilisant quant à celles-ci (contre-transfert).

  1. Recentrez-vous énergétiquement

Bon nombre d’hypersensibles sont ouverts aux énergies, et donc plus réceptifs que les personnes « lambdas ». IL convient donc de prendre soin de vos énergies: plus vous serez centrez et enracinez, plus vous aurez de faciliter à vous préserver des agressions extérieures, et de ce qui ne vous appartient pas.

Parmi les exercices recommandables en la matière, la routine énergétique de Donne Eden est très efficace, et simple à mettre en pratiquer au quotidien:

  1. Travaillez le triangle enracinement-centrage-ouverture

Bon nombre d’hypersensibles qui absorbent ce qui ne leur appartient pas rencontrent très souvent des problématiques liées à un décalage énergétique. Vous devrez, pour rester centrer sur vous-mêmes, prendre soin de votre triangle énergétique enracinement, centrage, et ouverture.

Concernant le centrage, vous pouvez pratiquer quotidienne de Donna Eden que nous avons mentionné ci-dessous.

La notion d’enracinement énergétique (intégration de votre âme et sphère énergétique dans votre corps physique) devra se travailler en vous ressourçant par exemple dans la nature (le contact avec les arbres est très bon en la matière), marcher dans l’herbe. Des activités comme la danse ou le yoga sont également recommandées.

L’ouverture, quant à elle, concerne plus spécifiquement votre conscience. La pratique de la méditation de pleine conscience est ici recommandée, vous permettant de vous débarrasser de vos pensées toxiques, de clarifier votre esprit, et de favoriser l’ouverture de conscience.

Un peu plus loin: de l’hypersensibilité à la spiritualité

Une fois tous ces stades pratiqués et assimilés, certains choisiront peut-être le chemin de la vie spirituelle, et du développement personnel, car ces deux notions sont très souvent corollaires.

Certains hypersensibles ayant passés tous les stades ci-dessus entament même une reconversion professionnelle, pour pouvoir venir en aide aux autres et trouver une nouvelle manière de devenir acteur de leur hypersensibilité.

Yvan Dupuy

Hypnothérapeute et psychopraticien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.